Les étapes du projet innovant Intraterra

Smart Géothermie

2019
Lancement de la Smart Géothermie

Les premières études et sondages de la Smart Géothermie débuteront dès 2019 pour monter les dossiers d’autorisation.

Pilote carrière

2019
Mise en route du prototype de la carrière environnementale

L’arrivée de la machine dans le Sidobre est programmée au dernier trimestre 2019.

Fin prototype

2018
Fin de fabrication du prototype et essais en atelier pour réglage

L’arrêté préfectoral a été signé le 29 juin 2018 et donné l’accord pour le pilote de carrière environnementale qui sera accueilli dans le Sidobre début 2019.

Test outils

2017
Tests du module rainurage, le cœur de la machine

Test des outils sur un socle de granit en atelier. Lancement d’une réflexion qualité ISO 14001 pour la future carrière environnementale.

Début prototype

2016
Début de la fabrication du démonstrateur

Lancement de la fabrication du module de rainurage et câblage de toute l’électronique embarquée.

Dossiers aides

2015
Obtention des aides et avances remboursables

2ème levée de fonds pour le financement du prototype.

Naissance du Cercle

2014
Création du Cercle Intraterra

Lancement de la première levée de fonds en love money auprès du réseau de connaissances du dirigeants partageant les mêmes valeurs écologiques, humaines et apportant des regards extérieurs scientifiques, industriels et ou techniques.

Preuve concept

2011/2014
Preuve du concept, étude de marché

Réalisation des bancs d’essais dans les ateliers CTIC. Création de la marque Intraterra et de son identité visuelle. Dossiers de financement publics.

Brevet 1

2011
Dépôt du brevet

4 années ont été nécessaires pour dessiner les modèles industriels de la machine en parallèle de l’activité de CTIC.

Philippe Moranne
L'idée !

2006
Naissance de l’idée et début de la modélisation du projet

L’idée est née de l’observation de la géothermie haute température, de ses limites écologiques et techniques. En imaginant le modèle de la future Smart Géothermie, Philippe Moranne à créé la machine qui n’existait pas, capable de creuser des puits de 2,40 mètres de diamètres jusqu’à 5 km de profondeur.