L’innovation Intraterra
est une rupture technologique !

Le procédé a été Inventé par Philippe Moranne, ingénieur Arts et Métiers et dirigeant de CTIC.

Il s’agit d’un nouveau système pour réaliser des puits de 2 à 3 mètres de diamètre dans toute sorte de roches jusqu’à des profondeurs de plusieurs kilomètres. La particularité est de « carotter » la roche (essais réalisés dans le granit) pour extraire des blocs cylindriques qui seront transformés dans l’industrie de la pierre ornementale.

Après 5 ans de R&D, 4 brevets ont été déposés dont celui de la machine à creuser, validés sans aucune antériorité !

Les atouts du procédé Intraterra

null

Sans explosif

Aucune secousse, le procédé s’apparente à un usinage au moyen d’outils qui creusent le pourtour de la carotte de roche. Déployé sous un bâtiment, il limite le bruit, les poussières et améliore les conditions de travail des intervenants.
null

Valorisation des roches

Les blocs de roche extraits sont calibrés et directement exploitables par la filière de transformation. Dans le projet de Smart Géothermie, la vente du granit extrait participera au financement du puits.
null

Écologique et vertueux

Le procédé est sobre en énergie. Les eaux utilisées sont recyclées. Rien n’est jeté tout est transformé, y compris les boues d’usinage des blocs qui seront potentiellement réutilisables.

Portrait du dirigeant

Philippe Moranne est ingénieur Arts et Métiers (diplômé en 1994). Il dirige la PME Toulousaine CTIC, société de chaudronnerie industrielle, qu’il a repris en 2003 (voir ci-dessous la présentation de CTIC). Il a inventé et dessiné les plans des 4 brevets du projet Intraterra : la machine à carotter, le procédé d’exploitation de la carrière écologique et les deux derniers autour de la smart Géothermie.

J’ai imaginé le concept de la machine en regardant de près le procédé de géothermie profonde de Soultz (Alsace). Imaginer un dispositif de cogénération installé au fond d’un puits m’est apparu tellement plus performant et écologique que l’idée ne m’a plus quitté depuis ce jour.
Philippe Moranne, Dirigeant Intraterra

L’écologie est le pilier des valeurs d’intraterra

L’innovation Intraterra va permettre de valoriser les ressources de la terre de façon plus raisonnée avec pour ambition de réduire les impacts de l’homme sur l’environnement.
Les applications de la technologie seront dédiées à des solutions écologiquement plus performantes que l’existant et sans nuisance secondaire.
Intraterra, s’est entourée d’un comité d’experts qui partagent ces valeurs et une éthique sociétale. Les réflexions des commissions de travail ont donné naissance à une démarche Qualité environnementale et un label ISO 14001 dans le cadre de la carrière pilote qui est la première application.

Les soutiens du projet

Intraterra a bénéficié depuis le début du projet de R&D de l’appui industriel de la société CTIC, du Cercle Intraterra et d’acteurs institutionnels.

innovations-intraterra-photo-CTIC-porteur-du-projet_reduc_etroit

CTIC, le porteur du projet

La société CTIC est une PME toulousaine qui conçoit et fabrique des ouvrages industriels de chaudronnerie et tuyauterie destinés aux acteurs de l’eau, de l’aéronautique et du spatial dans un atelier de 1000 m² . Depuis 10 ans, CTIC se distingue par des réalisations souvent atypiques en inox et une volonté d’innover qui a donné naissance à Intraterra.

innovations-intraterra-photo-cercle-intraterra_reduc_etroit

Le Cercle Intraterra

Depuis 2014, 3 levées de fonds ont permis de rassembler un groupe de 48 souscripteurs partageant des valeurs humaines, entrepreneuriales et environnementales.

Ce cercle constitue un collectif d’expertises (carrier, granitier, géologue, bureau d’études, architectes, ingénieurs structure, experts comptable, communicants, …) mobilisé dans les réflexions sur le développement du projet à travers des commissions de travail.

innovations-intraterra-photo-soutiens-institutionnels reduc_etroit_logos

Les soutiens institutionnels

Le projet a été soutenu par les acteurs régionaux et nationaux avec des premières aides sous forme de subventions et avances remboursables pour financer l’étude de marché préalable, des expertises techniques et participer au financement du prototype de la machine et le pilote de carrière environnementale.